-->

Personne ne meurt au milieu de sa vie


Avec la nouvelle production Personne ne meurt au milieu de sa vie, Nico and the Navigators poursuivent leur format réussi de concerts mise en scène : Comment vivre en sachant que nous devons mourir ? Existe-t-il des exercices avec lesquels nous pouvons nous préparer à cet adieu ? Devrions-nous faire de la mort une fête, comme Nietzsche le souhaitait ? Ou est-il préférable de danser sur le volcan avant ?

Avec la musique de Johann Sebastian Bach, Franz Schubert, Leonard Cohen, Rufus Wainwright, Klaus Nomi et d'autres, des moments tranquilles et enivrants alternent dans un débat musical animé - et représentent le pouvoir de la mort comme la mesure de toute vie. Les danseurs Yui Kawaguchi et Ruben Reniers se rencontrent dans des danses de mort extatiques ou deviennent eux-mêmes le mystérieux pouvoir de la finitude. Ils rencontrent le célèbre baryton russe Nikolay Borchev, la soprano Julla von Landsberg, le ténor américain Ted Schmitz et l'oratrice Annedore Kleist dans des scènes tristes, laconiques et grisantes.

Avec leurs instruments, la violoniste Elfa Rún Kristinsdóttir, le contrebassiste Winfried Holzenkamp et le percussionniste Philipp Kullen offrent un large spectre sonore entre baroque et pop, entre chant artistique et quodlibet. Matan Porat, qui s'est fait un nom à la fois comme pianiste et comme compositeur, a travaillé sur une partie de la musique d'une manière artistique et profonde et prend la direction musicale du piano à queue.

 

Une production de Nico and the Navigators. Co-produit par Konzerthaus Berlin et Bozar Music Brussels. Avec le soutien du Département de la Culture et de l'Europe du Sénat de Berlin. En coopération avec le Radialsystem. 

© 2011-2016 Nico and the Navigators