Nico and the Navigators réinvente Schubert

SCÈNE- À Bozar la troupe veut toucher un public nouveau Jeter un regard nouveau sur des chefs dœuvre du répertoire classique voilà l’idée de Nico and the Navigators, ensemble de théâtre actif depuis plus de 20 ans. Une manière d’offrir une expérience différente au spectateur, mais aussi de trouver un nouveau public. Comme disait Nietzsche dans Abandonné: „L’aventure.... Le monde cette porte ouverte ; Sur un désert sans fin, silencieux et froid ; Celui qui a connu la plus cruelle perte, Ne pourra se sentir en aucun lieu chez soi...“ Ouvrant le programme de „Schubert.... Silent Songs into the wild...“, cette citation définit aussi les grandes lignes de ce spectacle de l’ensemble de théâtre musical Nico and the Navigators à découvrir à Bozar ce jeudi. Dessinée autour de lieder du compositeur autrichien, la pièce évoque les grands thèmes que sont l’errance et le départ, l’éloignement éternel et la solitude. „Cette pièce symbolise le fait de trouver une place ailleurs“, explique Nicola Hümpel, directrice artistique et metteure en scène. „Lorsqu’on les explore, qu’on les rapproche des thématiques actuelles, ces lieder peuvent devenir très contemporains, et la thématique se rapprocher de celle des réfugiés notamment.“ Issue du monde des Beaux-Arts, Nicola Hümpel n’avait au départ pas vraiment prévu de faire carrière dans le monde du théâtre. Aujourd’hui elle est pourtant à la tête de Nico and the Navigators, un ensemble de théâtre musical multiprimé et acclamé depuis plus de 20 ans (lire ci-contre). „Petit à petit, les choses se sont mises en place“, explique la metteure en scène. „Nous avons commencé par de plus petits projets qui ont été très bien reçus par la critique, j’ai rencontré mon mari et la compagnie s’est mise à grandir.“ L’idée des spectacles siglés Nico and the Navigators? Analyser les êtres humains, leurs contradictions, „Parfois nous agissons de manière contradictoire: on dit par exemple quelque chose de méchant avec un grand sourire. Ado, c’était une chose que je ne comprenais pas. Je trouvais ça très faux. Grâce à l’improvisation, ce sont des choses que nous explorons dans nos spectacles. L’impro permet de se rapprocher de la vérité, de penser sans frontière. Lorsqu’on improvise, on est plus proche de qu’on est vraiment.“ Au départ de chaque spectacle, une grande thématique comme le bonheur, la famille.... Puis un processus de recherche autour de textes, d’improvisation, pour aller au fond des choses. „Lorqu’on commence, ce n’est pas quelque chose de politique. Mais ça le devient forcément au fur et à mesure avec les petites choses qu’on pointe. L’humain est vraiment au centre des choses.“ Mêler son expérience personnelle Ce processus mêlant improvisation et recherche a aussi guidé „Schubert... Silent Songs into the wild...“, qui regroupe des extraits des cycles Schwanengesang, Winterreise et Die schöne Müllerin. Les chanteurs, parmi lesquels le baryton Nikolay Borchev et la contralto Sarah Laulan, y utilisent leurs vois mais aussi leur corps ainsi que leur expérience personnelle. „Les chanteurs récitent les textes comm si c’était leur propre biographie. Ils connectent les textes de Schubert à leur propre expérience. La compagnie regroupe des gens venant d’horizons divers, de pays différents. Ça rend les choses très belles et plus riches.“ Sur scène, la musique rencontre ainsi la danse, mais aussi la caméra, qui tourne en temps réel. „On zoome beaucoup sur les visage des interprètes. Ça rend les choses plus intenses. Ça permet de toucher le public.“ Une manière aussi de surprendre et d’impressioner autour de chefs-d’oeuvre du répertoire classique. et donc de toucher des publics différents. „On peut faire quelque chose de contemporain sans pour autant changer la musique. Nous voulons donner un point de vue nouveau sur les choses. Toucher un autre public est ma mission. Lors de nos spectacles, dans la salle, il y a à la fois des hipsters, des gens en costumes, des jeunes, de vieux, des gens hors norme.... Ma grande motivation est de construire des ponts entre Monsieur et Madame Tout-le-monde et la haute société. Schubert était un homme simple, donc ce n’est pas logique qu’il se cantonne à la haute société.“

<< Zurück zur Presseübersicht

Ticket-Benachrichtigung

Tickets für diesen Termin sind noch nicht erhältlich. Hinterlassen Sie Ihre E-Mail-Adresse, um benachrichtigt zu werden, wenn Tickets verfügbar sind.

Unbenannt-2